fbpx

Prévenir (mieux que guérir) :

LA LUMIERE BLEUE

Semble être nocive pour l'organisme, elle provoquerait certains cancers (sein, prostate).
Inhibant la sécrétion de mélatonine, responsable de la synchronisation du cycle veille/repos, elle dérègle le cycle du sommeil. On pourrait résumer que pour l'organisme lumière bleue = jour.
A savoir : le risque est proportionnel au temps d'exposition.
Utiliser filtres d'écran, tenir une bonne distance : 3m devant la TV, 60cm devant un ordinateur, faire des pauses régulières.

Rendez-vous-Sage.com

PLANTES TOXIQUES

Aconit bleue, Amaryllis, Ancolie, Anémone, Arum, Aucuba, Azalée, Belladone, Chèvrefeuille, Clématite, Colchique, Cotonéaster, Cyclamen, Cytise, Daphné, Datura, Digitale, Faux jasmin, Fusain, Glaïeul, Ginkgo, Glycine, Grande Cigüe, Gui, Hortensia, Houx, If, Ipomée, Iris, Jacinthe, Jasmin, Laurier rose, Lierre, Lilas, Muguet, Narcisse, Œillet, Pivoine, Pois de senteur, Pommier d'amour, Primevère, Pyracantha, Renoncule, Rhododendron, Ricin, Thuya, Troène, Tulipe, Vigne vierge. (Liste non exhaustive)

Rendez-vous-Sage.com

PISCINE / PRÉCAUTIONS

La meilleure des protections est la surveillance. Alors, aucune raison ne nous fait quitter les lieux ! On se baigne avec les enfants, on s’amuse avec eux...

Dans le cas de piscine avec système de surveillance, maintenir en bon état les clôtures ou systèmes de veille de l’espace de baignade.

Après chaque baignade :

– Sortir de la surface de l’eau jouets et accessoires de la piscine pour éviter la tentation d’aller récupérer un ballon.

– Fermer les clôtures ou condamner l’accès ; retirer l’échelle, pour les piscines hors sol.

Maintenir les abords de la piscine dégagés afin d’éviter les chutes, et le fameux : “ ne pas courir au bord de la piscine “ !

Une perche, une bouée, une fiche plastifiée de secours, un téléphone pour alerter les secours dans le périmètre du bassin.

Attention aux cheveux longs qui peuvent être tirés ou s’emmêler près des conduits d’aspiration et maintenir la tête sous l’eau !

Rendez-vous-Sage.com

Les bébés au jardin.

Penser à bien maintenir une moustiquaire sur les poussettes.
Les yeux et la peau des tout-petits sont extrêmement fragiles, il faut donc veiller à les installer à l’abri du soleil.
Eviter la plage horaire de midi à 16 h car les températures au delà de 26/27°C sont fâcheuses au bébés.
Attention aux brusques changements de températures auxquels ils sont très sensibles car leur thermorégulation n’est pas encore bien calée.
En été, vêtir le petit de tissus légers, de couleur claire. Aucune lotion ou crème anti-moustique avant plusieurs mois !
Evidemment veiller à une hydratation constante !
Les piscines avec une eau pas forcement propre et/ou chlorée sont à écarter jusqu’à l’âge de 6 mois minimum.

Rendez-vous-Sage.com

LA LUMIERE BLEUE

Semble être fort dommageable pour les yeux, elle favoriserait la dégénérescence maculaire (DMLA), entraînant des dommages irréversibles à long terme. Elle apparaît particulièrement nocive pour les enfants chez lesquels le cristallin immature ne filtre pas correctement cette lumière.
A savoir : le risque est proportionnel au temps d'exposition.
Utiliser filtres d'écran, tenir une bonne distance : 3m devant la tv, 60cm devant ordinateur, faire des pauses régulières.

Rendez-vous-Sage.com

Les beaux jours au jardin...

Chaque année, en France, en moyenne 8 millions de victimes d'un accident de la vie privée sont enregistrées, 400 000 d'entre elles environ souffriront de lourdes séquelles et 20 000 personnes en décéderont... Les accidents de la vie courante tuent 4 X fois plus que les accidents de la route  !
Près d’1/4 des accidents domestiques ont lieu dans le jardin, donc 2 millions de personnes tous les ans.
Les taille-haies impliqués dans 9 sur 10 des accidents causés par des appareils de jardinage.
En France, 1 accident de la main toutes les 20 secondes (1,4 millions d’accidents recensés chaque année), les 2/3 sont des accidents de la vie courante : bricolage, jardinage, travaux ménagers...

Rendez-vous-Sage.com

Les enfants au bord de l'eau.

La noyade est la 1° cause de mort accidentelle des moins des enfants de moins de 5 ans.
La meilleure des protections est d'exercer une surveillance constante et active. Elle doit être active dans tous les lieux où il y a de l’eau, de la baignoire au bord de mer en passant par les rivières... Le « surveillant de baignade » se consacre entièrement aux enfants. Il se baigne avec eux ou les regarde s’amuser mais sans bouger des abords de l’eau.
Alors même si les enfants savent nager, même s’ils ont des brassards, il ne faut JAMAIS les perdre de vue !  Car la noyade chez les enfants se déroule terriblement rapidement ! Un bébé peut se noyer en quelques secondes dans 3 cm d’eau, sans un bruit, un jeune enfant en 3 minutes dans 20 cm d’eau. 
Le silence est tout ce que l’on entend lorsqu’un enfant se noie. – message de prévention en Australie –
On garde à la main les plus petits. On prend le temps d’observer l’environnement, le flux de l’eau.
Les brassards sont à privilégier et doivent être adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant.
Attention à maîtriser le temps de baignade car les enfants se refroidissent plus vite que les adultes. (Globalement, on se refroidit 20 fois plus vite dans l’eau que dans l’air...)

Rendez-vous-Sage.com

previous arrow
next arrow
Slider

Articles Phares